Trouver le chemin initiatique

Trouver le chemin initiatique

magie joie patience tantrisme sagesse méditation voyage astral compassion gnose non-dualité respect magnétisme énergie feu chakra initiation partage alchimie mercure transmutation sourire ego arcane art kabbale conscience anges pentacle gratitude justice cosmos karma maîtres charité éveil esprit prière Christ Elohim yoga Kundalini acceptation nature vitriol force Homme-Femme-Feu-Eau sexe soleil lune quiétude âme tempérance mort incarnation mantra éther volonté intuition loi verbe évangiles avatar


Pourquoi et comment interpréter ses rêves : aide et conseils

Publié par Tetragrammaton sur 16 Octobre 2016, 12:44pm

Catégories : #Rêves, #Voyage Astral, #Gnose, #Interprétation des rêves, #Symboles, #Eveil, #Astral, #Yoga du sommeil

Pourquoi et comment interpréter ses rêves : aide et conseils

Le rêve utilise un langage symbolique. Même si nous avons des dictionnaires des rêves ou des lexiques de signification des symboles, ce langage onirique est comme une langue étrangère dont nous n'avons pas la grammaire.

Dit autrement, nous ne connaissons pas vraiment la logique de ce langage et de ce fait, le pourquoi ou la raison de tel ou tel rêve nous échappe.

Avant de considérer différentes sortes de rêve (dont le voyage astral), commençons par approfondir notre compréhension de notions plus basiques.

Comment déchiffre-t-on un texte d'une langue inconnue ?

Lorsque nous sommes face à une langue inconnue, l'idéal est de posséder deux textes identiques : l'un dans un dialecte connu et l'autre dans cette fameuse langue énigmatique.

Face au récit symbolique d'un rêve, existe-t-il un récit de même contenu mais compréhensible avec notre propre logique ?

On considère que nos rêves sont une sorte de décalque de nos journées. Dit autrement, le rêve est généralement la version imagée d'un vécu intérieur qui a sa correspondance avec les situations que l'on a vécues dans la journée.

Si on pouvait avoir à l'esprit tout ce que l'on a vécu durant notre journée, nous pourrions plus facilement établir un parallèles avec nos rêves et constater comment le rêve les traduit en symboles.
Il nous apparaîtrait ainsi la grammaire ou la logique de ce langage et, par conséquent, la raison d'être du rêve.

Nous avons donc besoin de nous appuyer sur le souvenir de nos journées.

Ce point semble évident et il est communément admis : on sait qu'il y a une correspondance entre rêve et « réalité ».
On le sait mais est-ce qu'on en mesure bien la portée ?
Qu'est-ce qui fait qu'on reste le plus souvent assez indécis sur le pourquoi de certains rêves ? Pourquoi les significations que l'on trouve ne sont pas si éclairantes que ça ?

Comment fait-on ce travail de rapprochement entre rêve et « réalité » ?
Est-ce qu'on le fait vraiment d'ailleurs ?
Si on ne le fait pas, si on manque de motivation, n'est-ce pas parce qu'on n'a pas encore bien mesuré son importance ?

De quoi nous rappelons-nous de nos journées ?

Pour établir la version « de jour » de nos rêves, nous devons rétablir le souvenir du déroulé de notre journée qui précède.
Que constatons-nous ?

Nous avons des bouts de souvenirs un peu éparpillés comme les pièces d'un puzzle et il nous en manque en général beaucoup pour avoir une photographie complète.

Ensuite, la qualité de nos souvenirs est parfois floue, au point ou une grande part d'interprétation et de simplification nous amène à mélanger un peu les pièces de ce puzzle déjà incomplet.

Il faut garder à l'esprit que le plus important n'est pas seulement de savoir ce qu'on a fait mais de se rappeler de comment on était, ce que nous avons ressentis, quels étaient nos différents états d'esprit.

Vous voyez que, paradoxalement, même en ne sachant traduire qu'assez imparfaitement un nombre limité de symboles, un rêve peut au final nous en apprendre plus sur nous-mêmes que la simple observation de soi au cours d'une journée.

Cela n'est-il pas étonnant?

Filtres et logique diurne

Dans le sommeil il n'y a plus ces filtres propres à notre éducations et autres considérations liées à notre personnalité de veille. De ce fait, se révèle dans nos rêves bien plus que ce qu'on s'autorise d'habitude à accepter comme faisant partie de soi.

Lorsque l'on interprète un rêve, ces mécanismes ou ces filtres sont de nouveau à l’œuvre. Ainsi n'est-il pas étonnant que notre logique de veille domine au point de nous enlever toute opportunité de penser différemment.

Par exemple au premier abord, il nous semble contradictoire que le fait de rêver à une fête puisse être un présage contraire n'est-ce pas ? Ou que de manger une sucrerie puisse nous annoncer de l'amertume, du chagrin, etc. Ceci illustre la loi des contraires, logique propre aux rêves.

Qu'est-ce qui d'ailleurs nous intéresse dans les rêves, qu'est-ce qui nous pousse à leur porter crédit ? Qu'est-ce qui nous pousse à aller au-delà de notre logique « cartésienne » ?

Vous pouvez constater que c'est une émotion particulière qui rend nos rêves si intéressants, si prometteurs. Le rêve procure cette émotion, une émotion qui vous pousse à chercher, à savoir, à comprendre.

Rêves et connaissance de soi

Nous avons jusqu'à maintenant considéré un seul type de rêve, le plus commun : une simple poursuite de nos habitudes et états intérieurs de la journée.

Il y a des rêves qui nous montrent autre chose, qui vont au-delà de la sphère de notre fonctionnement habituel et courant. Mais aussi impressionnant et inspirant soient-ils, si nous n'avons pas établi une base de compréhension logique avec le symbolisme et notre propre réalité, nous pouvons très vite nous égarer.

N'oublions pas qu'une grande partie de notre « logique » commune fonctionne selon le principe du moindre effort et du plaisir maximum. Trop souvent, le vrai se confond avec l'agréable et le faux avec le désagréable.

Par ailleurs, la connaissance de soi n'est pas synonyme de plaisirs infinis et d'expériences extatiques extraordinaires. La connaissance de soi n'est pas une question de « sensationnel ».
 

Voyage astral

« Le voyage astral » désigne une expérience où la personne se trouve confrontée à un monde (ou une dimension) qui n'est pas le fruit de son « imagination ». C'est ce qu'on appelle communément le monde astral.

On peut dire que nos rêves sont le résultat de la projection sous forme d'images de notre activité psychique. Quand le corps physique dort, nos pensées et nos émotions deviennent réalité dans ce monde astral.

Mais au-delà de nos propres inventions subjectives, existe une contre-partie du monde physique. Cette contre-partie est aussi réelle (sinon plus) que ce qu'on appelle monde tridimensionnel.

Ce monde astral est palpable et bien plus vaste que ce qu'on connaît. Dans l'astral on retrouve donc tout ce qui constitue le monde physique et bien plus.

Pour autant, le langage du monde astral continue d'être celui du symbolisme.

Mais attention : cela ne veut pas dire que tout ce que nous y voyons est forcément du langage ou un message.

Si je rêve que je m'envole, symboliquement parlant, je peux comprendre que mon esprit traduit la perception qu'il a de s'élever, d'avancer dans la compréhension. Au réveil je vais probablement me féliciter d'être sur la bonne voie et je n'aurais sans doute pas tord.

Mais si je m'envole en astral, cela n'a rien de symbolique en soi, c'est juste que dans cette dimension voler est tout aussi simple et naturel que de marcher.

Si je vois une maison en astral, c'est comme ici, c'est une maison, au même titre qu'il y a des villes, des gens, des lieux divers et variés. Il n'y a rien à interpréter.

Alors quand interpréter et quand ne pas interpréter ?

Il paraît un peu plus évident que ce qui nous manque ce ne sont pas des expériences astrales en soit, ou de faire des rêves conscients ou de recevoir des messages de notre Être ou de je ne sais qui. Et ce n'est pas non plus d'accumuler des informations sur les dimensions et tout ce qui touche à ces questions.

Par où commencer ?

Ce qui nous manque le plus, c'est du discernement ou de la compréhension.

Ainsi, le plus important, est avant tout d'acquérir un plus grand discernement et cela commence ici, dans le monde physique où, au final, les choses sont plus facile à comprendre que dans l'astral.

Les expériences oniriques doivent avant tout nous servir à ce premier objectif : nous éveiller, nous aider à penser différemment, à voir au-delà de nos filtres et à nous connaître plus profondément.

C'est pour ainsi dire la meilleure façon d'interpréter ses rêves : se rendre plus conscient de soi-même, parce qu'au début, les rêves et nous, c'est la même chose, seul le point de vue change.

Nos rêves c'est nous-même, un nous-même que nous aspirons alors à découvrir, à comprendre grâce à l'énergie émotionnelle qu'ils nous procurent.


Quelques trucs à essayer pour l'interprétation :

  • Utiliser la loi des contraires (manger quelque chose de doux et sucré annonce son contraire : de l'amertume, une contrariété) ;
  • Utiliser la loi des analogies (une voiture en tant que véhicule est analogue à notre véhicule physique : le corps) ;
  • Utiliser la loi des similitudes (les gouttes de pluie et les larmes) ;
  • Aidez-vous d'un index des symboles oniriques classique (comme ici : dictionnaire des symboles) ou plus ésotérique (voir article sur le dictionnaire gnostique des symboles)
  • Parcourez le guide du yoga du sommeil pour, dans un premier temps, comprendre comment mieux se rappeler de ses rêves, et ensuite pour s'éveiller dans l'astral. (Article ici)

Pour conclure, quelques conseils de bon sens

  • Considérez que votre base de compréhension doit s'établir sur vos observations en journée. Le rêve est souvent un indicateur de ce que vous ne voulez pas regarder en face. (voir article sur le rappel de soi)
  • Habituez-vous à faire une rétrospective de votre journée avant d'aller dormir.
  • Ne restez jamais fixé sur une signification particulière.
  • Ne cherchez pas des significations qui n'ont aucun rapport avec votre vie.
  • Restez circonspect face à toute expérience astrale ou rêve très fortement symbolique.
  • Ne vous laissez pas abattre par un mauvais présage ou de mauvaises impressions. Vous n'êtes pas seul. (voir l'article sur la Mère Divine et l'article sur la prière)
Pourquoi et comment interpréter ses rêves : aide et conseils

Quelle est l'origine des différentes qualités de rêve ?

« Indubitablement, les rêves sont de diverse qualité spécifique, à cause du fait concret qu'ils sont en relation intime avec chacun des centres psychiques de l'organisme humain.

Il existe donc des rêves intellectuels, moteurs, émotionnels, instinctifs et sexuels. »

Le langage des rêves est symbolique et en relation étroite avec notre monde intérieur

« Le langage des rêves est exactement comparable au langage des paraboles. Ceux qui interprètent littéralement pensent que le Semeur de l’Évangile du Christ est allé semer, et que la semence est tombée en terrain rocailleux, etc., mais ils ne saisissent pas le sens de cette parabole, parce qu'elle appartient en elle-même au langage symbolique du Centre Émotionnel Supérieur.

Il n'est pas superflu de rappeler que tout rêve, quelque absurde ou incohérent qu'il soit, possède une signification, car il indique non seulement le centre psychique auquel il se trouve associé, mais également l'état psychologique de ce centre. »

Le bénéfice des rêves

« Les rêves les plus importants, les vécus intimes de l’Être, sont associés à deux centres : Émotionnel Supérieur et Mental Supérieur.

Les centres supérieurs sont pleinement développés en nous, et nous transmettent des messages que nous devons apprendre à capter consciemment.

Quand on commence à se rendre compte de la profonde signification de ce type spécifique de rêves, c'est le signe que certaines forces luttent pour nous éveiller, nous soigner, nous guérir. »

Savoir être en contact avec son monde intérieur

« L'une des choses les plus extraordinaires est que les gens pensent qu'ils sont en relation uniquement avec le monde extérieur. La Gnose nous enseigne que nous sommes en relation avec un monde intérieur, invisible pour les sens physiques ordinaires, mais visible par la clairvoyance.

Le monde intérieur invisible est beaucoup plus étendu et contient davantage de choses intéressantes que le monde extérieur vers lequel toujours nous regardons à travers les cinq fenêtres des sens.

Plusieurs rêves se réfèrent à l'endroit où nous nous trouvons dans le monde intérieur invisible d'où surgissent les diverses circonstances de la vie. »

Ce que révèlent les rêves sur nos progrès spirituels

"Plusieurs pénitents qui se présumaient chastes, lorsqu'ils furent soumis à des épreuves dans les mondes internes, ont failli dans le centre sexuel et sont tombés dans une pollution nocturne.

Chez l'Adepte Parfait, les cinq centres psychiques : intellectuel, émotionnel, moteur, instinctif et sexuel, fonctionnent en pleine harmonie avec l'Infini.

  • Quels sont les fonctionnalismes mentaux durant le rêve ?

  • Quelles émotions nous agitent et nous troublent ?

  • Quelles sont nos activités en dehors du corps physique ?

  • Quelles sensations instinctives prédominent ?

  • A-t-on pris note des états sexuels durant le sommeil ?

 

Nous devons être sincères avec nous-mêmes.

C'est avec raison que Platon a dit : « L'homme se connaît par ses rêves »."

Pourquoi et comment interpréter ses rêves : aide et conseils

Le chemin de la connaissance de soi et de l'éveil

"La question du fonctionnement erroné des centres est un sujet qui exige un examen de toute la vie à travers l'observation de soi-même en action, et l'examen rigoureux des rêves. Il est impossible de parvenir à la compréhension des centres et de leur travail juste et équivoque en un instant, cela nécessite une patience infinie.

Toute la vie se déroule en fonction des centres et est contrôlée par eux. Nos pensées, sentiments, idées, espérances, craintes, amours, haines, actions, sensations, plaisirs, satisfactions, frustrations, etc., se trouvent dans les centres.

La découverte de quelque élément inhumain dans n'importe lequel des centres est un motif plus que suffisant pour le travail ésotérique.

Tout défaut psychologique doit au préalable être compris au moyen de la technique de la méditation avant que l'on procède à son élimination.

Extirper, déraciner, éliminer n'importe quel élément indésirable est possible seulement en invoquant l'aide de Tonantzin (la Divine Mère Kundalini), une variante de notre propre Etre, le Fohat particulier de chacun de nous.

C'est ainsi que nous mourons d'instant en instant ; c'est seulement avec la mort que survient le nouveau."

 

 

Le rappel de soi,

se rappeler de notre place dans la Création

"Dans l'échelle des êtres et des choses, incontestablement, des influences de toutes sortes nous atteignent. Si nous avons compris le Rayon de la Création, nous saurons également qu'à chaque instant de la vie nous parviennent des influences et que ces influences sont de différentes qualités.

Il faut toujours se rappeler qu'il y a des influences supérieures qui agissent sur nous et qu'elles sont enregistrées par notre appareil psychique, mais si nous sommes collés, accrochés à nos sens, si nous ne prêtons pas une pleine attention à notre vie intérieure, alors nous ne pourrons arriver à percevoir ces influences."

 

Extraits de La doctrine secrète de l'Anahuac ou message de Noël 1974, chapitre 16 de Samaël Aun Weor

Commenter cet article

weldy 17/08/2017 12:47

J'aimerai devenir un etudiant gnostique comment faire?

Tetragrammaton 23/08/2017 09:21

Nous pouvons en discuter sur FaceBook par exemple, en contactant le compte : Gnose Atman.
Merci pour votre intérêt.

нар хиртэлт 07/05/2017 21:29

Vous écrivez que "Restez circonspect face à toute expérience astrale ou rêve très fortement symbolique".. je souhaiterais vous demander "pourquoi circonspect?" Merci cordialement Nar

Tetragrammaton 23/08/2017 09:23

Merci pour vote intérêt. :)

Tetragrammaton 23/08/2017 09:22

Parce que notre nature égotique est trompeuse et que l'on peut facilement sur-interpréter une signification et s'imaginer des choses qui ne sont pas.
Tout bouge et change en permanence, seul l'ego s'attache aux formes pour les cristalliser (il lutte contre le renouvellement incessant des choses par ses routines, ses répétitions). Aussi rester circonspect c'est ne pas rester fixé aux impressions d'une expérience mais plutôt travailler à comprendre comment être en "alerte nouveauté", ouvert à l'instant présent, d'instant en instant.

Nous sommes sociaux !

Articles récents