Trouver le chemin initiatique

Trouver le chemin initiatique

magie joie patience tantrisme sagesse méditation voyage astral compassion gnose non-dualité respect magnétisme énergie feu chakra initiation partage alchimie mercure transmutation sourire ego arcane art kabbale conscience anges pentacle gratitude justice cosmos karma maîtres charité éveil esprit prière Christ Elohim yoga Kundalini acceptation nature vitriol force Homme-Femme-Feu-Eau sexe soleil lune quiétude âme tempérance mort incarnation mantra éther volonté intuition loi verbe évangiles avatar


Mère Divine – Isis - Kundalini

Publié par Tetragrammaton sur 23 Janvier 2016, 14:59pm

Catégories : #Alchimie, #Mystique, #Gnose

Mère Divine – Isis - Kundalini

Bien souvent, nous avons considéré Dieu comme Père,

mais il vaut bien la peine de considérer Dieu comme Mère,

comme Amour,

comme Miséricorde...

Dieu Mère habite au fond de notre psyché, c'est-à-dire qu'elle se trouve dans l'Être.

Je pourrais vous dire que Dieu Mère est une partie de notre propre Être, mais dérivé...

Tous les peuples anciens ont adoré « Dieu Mère » qui est dans le plus profond de notre Être. Le principe féminin de l’Éternel est Isis, Marie, Tonantzin, Cybèle, Rhéa, Adonia, Insoberte, etc., etc., etc.

Dans le monde physique nous avons un père et une mère,

dans le plus profond de notre Être nous avons également

notre Père qui est en secret

et notre Divine Mère Kundalini.

Dans les textes de l’Alchimie médiévale, la Kundalini est la « signature astrale » du sperme sacré, Stella Maris, la Vierge de la Mer, celle qui guide avec sagesse les travailleurs du Grand-OEuvre.

Chez les Aztèques elle est Tonantzin, pour les Grecs la chaste Diane et en Égypte elle est Isis, la Divine Mère, de qui aucun mortel n’a levé le voile.

Il n’y a aucun doute que le Christianisme ésotérique n’a jamais cessé d’adorer la Divine Mère Kundalini; évidemment elle est MARAH ou pour mieux dire RAM-IO, MARIE.

Mère Divine – Isis - Kundalini

 

La Kundalini est l’énergie mystérieuse qui fait exister le monde,

un aspect de Brahma.

En son aspect psychologique manifeste dans l’anatomie occulte de l’être humain, la Kundalini se trouve enroulée trois fois et demie au-dedans d’un certain centre magnétique situé dans l’os coccygien.

C’est là qu’elle repose, engourdie, comme un quelconque serpent, la Divine Princesse.

Au centre de ce chakra ou lieu de repos existe un triangle femelle ou Yoni, où est établi un Lingam mâle.

Dans ce Lingam atomique ou magique qui représente le pouvoir sexuel créateur de Brahma est enroulé le sublime serpent Kundalini.

 

La reine ignée, en son aspect de serpent, s’éveille avec le Secretum Secretorum d’un certain artifice alchimique que j’ai enseigné clairement dans mon œuvre intitulée « Le Mystère de la Fleuraison d’Or ». [Samaël Aun Weor]

Mère Divine – Isis - Kundalini

La Mère Divine Kundalini en nous a cinq aspects,

symbolisés par la vache blanche à cinq pattes.

 

- Le premier est NEPHTYS. Ce n'est rien moins que la Prakriti NON-MANIFESTÉE.

- Le deuxième aspect, c'est « ISIS, de qui aucun mortel n'a levé le voile ». La Prakriti manifestée possède le symbolisme aztèque de Tonantzin, la Mère adorable. Les Grecs ont symbolisé ce second aspect de la Mère cosmique par la chaste Diane.

- Le troisième aspect de la Mère divine, chez les Aztèques, est la terrible Coatlicue ; elle est la Proserpine égyptienne, l’effroyable Hécate, maîtresse des enchantements et de la mort chez les Grecs.

- Quant au quatrième aspect, que dirons-nous ? Comment pourrait-on obtenir, par exemple, l'union du spermatozoïde avec l'ovule si le quatrième aspect n'existait pas, la MÈRE NATURE en nous... La Mère Nature particulière, individuelle qui est une partie de notre propre Être.

- Qui nous donne ces impulsions ou instincts, l'impulsion sexuelle, qui ? D'où sort cette impulsion sexuelle que tout être humain porte en lui ? Toutes ces impulsions instinctives, tous ces instincts qui sont si élémentaires proviennent simplement de la Mère Nature Élémentale, de la MAGICIENNE ÉLÉMENTALE en nous, qui est une autre partie de notre propre Être. (le cinquième aspect)

Mère Divine – Isis - Kundalini

Dieu comme Mère réside dans le Temple-Cœur

 

La Mère Cosmique n'a pas de forme,

mais elle aime prendre une forme pour répondre au suppliciant.

Elle peut se présenter comme Isis, Rhéa, Cybèle, Tonantzin, Marie, etc.

Quand la Divine Mère a donné sa réponse au dévot,

elle désintègre sa forme instantanément parce qu'elle n'en a pas besoin.

La Divine Mère est le second aspect de Cela, et on l'appelle l'Amour.

L'Amour est une substance qui est coessentielle à l'Espace Abstrait très profond.

La Divine Mère n'est ni une femme ni un individu.

C'est uniquement une substance inconnue.

Quelle que soit la forme qu'Elle prenne,

elle se désintègre quelques instants après.

Ceci est l'Amour.

Dieu Mère est Amour.

Dieu Mère nous adore, nous aime terriblement.

La déesse Mère du monde monte par le canal médullaire convertie en Serpent de feu

quand nous travaillons avec l'Arcane AZF.

La déesse Mère du monde est Devi Kundalini.

La Divine Mère porte son fils dans ses bras amoureux.

Le Christ interne de chaque homme est un enfant.

La Mère est Cela, Cela, Isis, Amour, Mystère.

Mère Divine – Isis - Kundalini
Je vous salue Marie

Ave Maria, gratia plena,
     Dominus tecum,
     benedicta tu en mulieribus,
     et benedictus fructus ventris tui Iesus.
     Virginis Maria mater Dei,
     ora pro nobis cum peccatoribus ego,
     nunc, et in hora mortis vitium nostrae.
     Sela Fiat

 

Je vous salue Ram-IO, pleine de grâce,
     Notre Seigneur est avec vous!
     Béni sois-tu , parmi les femmes,
     et béni est le fruit de tes entrailles, Yeshua.
     Vierge Ram-IO, Mère de Dieu,
     priez pour nous avec l’ego pécheur,
     maintenant et à l’heure de la mort
     de nos vices. Amen.

 

Le nom latin Maria cache le mantra Ram-IO, qui est le mantra avec lequel nous nous adressons à la Divine Mère, Mère de Dieu.

(extrait de l'article : Je Vous Salue Marie du site https://gnosticpublishing.org/ )

 

Mère Divine – Isis - Kundalini

« Toi, la vierge et la mère et fille de ton fils,

humble et haute au-delà de toutes créatures,

terme prédestiné du dessein éternel,

tu rendis sa noblesse à l’humaine nature,

puisque c’est grâce à toi que son Auteur lui-même

a daigné devenir sa propre créature :

et ce fut dans ton sein qu’a repris feu l’amour

à la chaleur duquel, dans la paix éternelle,

a pu s’épanouir cette fleur que voici.

C’est toi, de notre amour flambeau méridien -

ici-haut et sur terre, au monde des mortels,

c’est toi la source vive où jaillit l’espérance.

Femme, tu fus si grande et ta puissance est telle

que qui veut une grâce et n’accourt pas vers toi,

veut que son désir vole et lui refuse l’aile.

Ta bonté rejaillit en faveur de celui

qui t’appelle au secours, et prévient bien souvent

et libéralement la demande qui tarde.

En toi miséricorde et en toi la pitié,

en toi magnificence, en toi se réunit

tout ce que le créé possède de bonheur.

Voici que celui-ci, du plus profond abîme

l’univers, venant jusqu’à notre sommet,

a connu tour à tour les âmes et leurs vies.

Il implore à présent de ta grâce la force

de pouvoir élever ses yeux encore plus haut,

afin de contempler le suprême salut.

Et moi, qui n’ai jamais désiré pour mes yeux

plus fort que pour les siens, je t’offre mes prières,

te suppliant aussi de vouloir m’écouter,

pour que par l’oraison tu dissipes toi-même

tout le brouillard qu’il tient de sa forme mortelle,

et que brille à ses yeux le suprême bonheur.

Et je t’implore encore, ô Reine, car tu peux

ce que tu veux, qu’il garde, après un tel spectacle,

les mêmes sentiments immuables et purs.

De son cœur trop humain que ta garde triomphe !

Regarde Béatrice et tous ces bienheureux,

qui soutiennent mes vœux avec leurs deux mains jointes ! »

Dante Alighieri, La Divine Comédie, Le Paradis, chant 33.

Mère Divine – Isis - Kundalini

« Ô Isis, Mère du Cosmos, racine de l’amour, tronc, bourgeon, feuille, fleur, semence de tout ce qui existe ! Toi, force naturante, nous te conjurons ; nous appelons la Reine de l’espace et de la nuit, et baisant ses yeux amoureux, buvant la rosée de ses lèvres, respirant le doux arôme de son corps, nous nous exclamons : Ô Nout ! Toi, éternelle Séité du ciel, qui es l’âme primordiale, qui es ce qui fut et ce qui sera. Toi, de qui aucun mortel n’a levé le voile, lorsque tu es sous les étoiles irradiantes du nocturne et profond ciel du désert, avec pureté de cœur et dans la flamme du serpent, nous t’appelons ! »

(Rituel gnostique)

 

« Gloire, oh gloire à la Mère Kundalini, qui à l’aide de sa grâce et de son pouvoir infinis conduit le Sadhaka de chakra en chakra et illumine son intellect en l’identifiant au Brahman suprême ! Puissent ses bénédictions nous atteindre ! »

Sri Swami Sivananda

Commenter cet article

Francis 06/02/2016 15:38

2 propositions
aller a sahajayoga
lire "la vie des maitres" de baird thomas spalding

Nous sommes sociaux !

Articles récents