Trouver le chemin initiatique

Trouver le chemin initiatique

magie joie patience tantrisme sagesse méditation voyage astral compassion gnose non-dualité respect magnétisme énergie feu chakra initiation partage alchimie mercure transmutation sourire ego arcane art kabbale conscience anges pentacle gratitude justice cosmos karma maîtres charité éveil esprit prière Christ Elohim yoga Kundalini acceptation nature vitriol force Homme-Femme-Feu-Eau sexe soleil lune quiétude âme tempérance mort incarnation mantra éther volonté intuition loi verbe évangiles avatar


Rappel de soi

Publié par Tetragrammaton sur 11 Décembre 2015, 10:08am

Catégories : #Eveil, #Rappel de soi, #Gnose, #Prière, #Pratique, #Rêves, #Mystique, #Méditation, #Samael Aun Weor, #Harmonie, #Humilité, #Joie, #Miséricorde, #Paix, #Patience, #Protection, #Respect, #Sagesse, #Tolérance, #Chasteté, #Transmutation, #Transformation des impressions, #Conscience objective, #Vérité du moment présent

Rappel de soi

La première chose qu'il faut pour éveiller la conscience est de savoir qu'on est endormi.

Comprendre que l'on est endormi est quelque chose de très difficile, parce que, normalement, tout le monde est absolument convaincu d'être éveillé. Quand un homme comprend qu'il est endormi, il commence alors le processus d'auto-éveil.

Samaël Aun Weor, « Le Collier du Bouddha » (1967), chapitre 15 : Division de l'attention

 

Normalement, les gens ne sont pas conscients d'eux-mêmes. L'illusion d'être conscient de façon continue provient de la mémoire et de tous les processus de la pensée.

L'homme qui dort et rêve croit qu'il s'éveille lorsqu'il revient à l'état de veille mais en réalité, durant cet état de veille, il continue à dormir et rêver.

Il y a des moments exceptionnels où l'animal intellectuel réussit à s'éveiller, mais ces moments sont très rares et de courte durée, ils peuvent se présenter dans un moment de grand danger, durant une émotion intense, lors d'une circonstance insolite ou d'une situation imprévue, etc.

Samaël Aun Weor, « L’Éducation Fondamentale » (1970), chapitre 37 : La conscience

 

Qu'est-ce qu'on appelle alors, « SE RAPPELER DE SOI-MÊME » ? Eh bien, simplement, « épuiser le processus de la pensée », même si ce n'est que pendant quelques instants, ou épuiser tous les courants de désirs, d'émotions, de pensées, de sensations, ne serait-ce que pendant quelques minutes. A cet instant-là, on s'est «rappelé de soi-même », on est arrivé à se rendre compte qu'on n'est ni une pensée, ni les désirs, ni les émotions, ni les passions, qu'au-delà de tout cela se trouve l'Être... l'Être...

Samaël Aun Weor, « Règles de bases de la gemme précieuse ( La Pierre Philosophale) »

 

Quand un homme quelconque arrive à comprendre profondément qu'il ne peut pas se rappeler de lui-même, qu'il n'est pas conscient de lui-même, il est très près de l'éveil de la conscience.

Durant le rappel intime de soi-même, dans ces terribles sur-efforts pour être conscient de son propre Moi, il est clair que l'attention se divise, et ici, nous revenons de nouveau au sujet de la division de l'attention. Une partie de l'attention est dirigée, comme il est parfaitement logique, vers les efforts, l'autre vers l'ego ou le Moi pluralisé.

Le rappel intime de soi, c'est se rendre parfaitement compte de tous ces processus subconscients du moi-même, de l'ego, du Moi pluralisé.

Samaël Aun Weor, « Le Collier du Bouddha » (1967), chapitre 16 :Rappel Intime de Soi-même

 

Il y a deux choses capitales dans nos études gnostiques : premièrement, LE RAPPEL DE SOI-MÊME, c'est-à-dire de notre propre ÊTRE ; et, deuxièmement, LA RELAXATION DU CORPS... Se rappeler à soi-même et relaxer notre corps, nous devons le faire continuellement. Rappelez-vous que le corps est toujours en état de tension (les nerfs, les muscles sont tendus...). Il est nécessaire d'apprendre à se rappeler à soi-même et à relaxer son corps ; je le fais continuellement, toute la journée : le rappel de moi-même et relaxer mon corps, que ce soit sur une chaise, dans mon lit ou n'importe où... Tout au long de la journée, vivre en se rappelant de plus en plus de soi-même, c'est-à-dire de son propre Être, c'est indispensable.

Samaël Aun Weor, « La Valeur Métaphysique de Savoir Écouter (Comment apprendre à écouter) »

Commenter cet article

Aline 15/01/2016 00:50

Très bel endroit, jolie image, évocatrice...
J'aimerais être plus souvent la bergère, faire quelques pas en-dedans
être "celle qui sait" ou plutôt "celle qui se tait"
et être celles, qui se reconnaissent

Nous sommes sociaux !

Articles récents